Sujet de Réflexion

Ci-dessous, un sujet de réflexion, adapté du sujet plastique proposé l’an dernier par l’école d’Aix. 

En vous nourrisant de ces exemples et d’autres, vous vous demanderez si face au désastre, l’artiste a aujourd’hui le droit de ne rien faire? 

En commentaire, je vous demande de laisser votre problématique (cela doit prendre entre 2 et 5 lignes) ainsi qu’un exemple.

Vous pourrez ainsi lire les propositions par vos camarades, vous trouvant ainsi dans la position du correcteur. Merci d’avance aux courageux qui offriront leur problématiques incertaines et leurs fautes d’orthographe aux yeux de tous – nous apprendrons tout autant des ratés que des propositions lumineuses et brillantes, et personne n’est ici pour juger. Et puis, vous apprendrez aussi à éviter les exemples bateaux 😉

Vous pouvez si vous le souhaitez traiter le sujet complètement, et m’envoyer une version numérique par mail : attaché si vous voulez et copié DIRECTEMENT DANS LE CORPS DU MAIL, c’est ce qui me permettra le plus facilement de vous faire des retours.

Pour ceux qui ont toujours du mal à structurer leur dissertation, voici les conseils de Science Po. Ils sont valables pour les dissertations des concours, même si les “arguments” qu’on attend de vous sont d’un autre ordre : non de l’ordre de la connaissance ou de la preuve, mais de l’exemple. Il est donc crucial de choisir vos exemples non parce que ce sont les premiers qui vous sont venus à l’esprit mais en vous demandant s’ils correspondent bien aux différentes formes que prend l’art contemporain.

11 Replies to “Sujet de Réflexion”

  1. L’action de l’artiste doit elle être forcément créatrice ? Ne peut elle pas être transformatrice ou bien encore invisible ? L’art est il forcément physique?

    exemples :
    -Marina Abramovic “rhythm 0”
    -Sherrie Levine “after”
    -Yves Klein “le vide”

  2. La méthode du relevé peut-elle être créatrice ? Les actions du quotidien peuvent être considéré comme une démarche artistique ?

    Exemples :
    -Bernd et Hilla Becher, Châteaux d’eau. (Bernd et Hilla Becher,Düsseldorf)1978-1985

    -“Promenade à Vienne”,  Günter Brus,  5 juillet 1965
    “semiotics of the kitchen”, Martha Rosler 1975

  3. Quel est le rôle de l’artiste, notamment en période de crise ? L’artiste a-t-il un devoir de réaction, résistance, parce qu’il est artiste ? Peut-il ne rien faire ? D’ailleurs, est-il réellement légitime à réagir ?

    exemple :
    Artistes voulant répondre à une situation de crise ne si prennent pas toujours très bien : Quel est la différence entre ce qu’a fait Piotr Pavlenski et ce qu’aurait pu faire un concurrent politique de Grivaux ? est-ce vraiment un acte artistique ? N’aurait-il pas du si prendre autrement ?

  4. L’artiste doit-il être responsable ? L’art est-il réparateur ?
    Exemple1

    -Pendant l’occupation des officiers allemands découvrant Guernica demandent à Picasso
    -“C’est vous qui avez fait ça ?”
    Picasso répond ” Non c’est vous !”

    Exemple2
    Gerard Fromanger,En chine à Hu-Xian août 1974 huile sur toile.

    Exemple3

    Rancière: La solitude de l’art porte une promesse d’émancipation. L’art est autre chose que de l’art.

  5. L’artiste est-il obligé de se placer en représentant ? Doit-il être celui qui parle ? Est-il obligé de se positionner ? Qui fera, qui parlera si ce n’est pas lui ? Mais aussi, est-ce que fuir le désastre, ne pas se positionner par rapport au monde n’est pas déjà “faire”/ le faire ?

    exemple :
    – artiste ouvertement critique, actionnisme viennois : Otto Muehl
    – artistes de la biennale de Venise qui parlent du désastre actuel, peut-être de manière moins politique et engagée au regard du thème de la biennale : comme Neil Beloufa – Global Agreement

  6. Est-ce que l’artiste doit-il faire lui-même l’action pour créer ? Est-ce que le temps peut-il faire l’action ? Est-ce qu’un autre corps (personne, objet, mécanisme…) que l’artiste peut-il faire l’action pour créer?

    Exemple 1:
    Prometheus de Thomas Feuerstein à la biennale de Lyon 2019

    Exemple 2:
    La petite fille au ballon de Banksy, la reproduction qui s’autodétruit juste après sa vente

    Exemple 3:
    L’art génératif

  7. En étant artiste, faut-il forcément matérialiser ces idées? Avoir un impact sur les personnes
    est-il suffisant même si on en ne garde pas la trace?

    -GRAV “une journée dans la rue”
    -Marina Abramovic “rythme 0”
    -Jochen Gerz “2146 Pierres contre le racisme” 1990-1993

  8. L’artiste vie dans son temps, s’en nourrie, il a le choix ensuite de la traduire, d’en faire une production, c’est ce qui fait de lui un artiste, ses œuvres ont elle forcement une fin a valeurs de productivité? peut-elle s’en émanciper? Doit-il défendre un point de vue?

    Guy Debord; L’IS, veut se réapproprier une vie dépossédée par la consommation et la productivité pourtant il est conscient que défendre sa cause a travers l’art viens a l’encontre de sont idéologie.
    L’Artiste et son temps (conférence 1957 Camus): l’oeuvre est une expérience de son temps

  9. ‘Refaire à partir de” ou “faire avec”. Réapprendre à vivre dans ce temps ou “chacun doit avoir le droit d’employer librement le temps plutôt que d’en être esclave”.
    La fonction de l’artiste ne serait-elle pas de “refaire”, “faire à partir de” ou encore “faire avec” plutôt que “faire” ?

    Exemples:
    -Pierre Buraglio et ses “Fenêtres” et même le reste de son travail
    -Carol Bove (vu à Venise) et ses “collage sculptures”
    -Marielle Macé “Nos cabanes”

  10. S’approprier est-il “faire” ? Quelle est la démarche artistique derrière l’appropriation artistique ?

    – Histoire sans fin – Ludovic Chemarin © ( BF15 . 2018 )

    – Richard Prince – Untitled (Cowboy) (1989)

    – Gianni Motti – revendication d’un tremnlement de terre (1994)

    Dissertation rédigée à venir !

  11. La réalité doit elle être visible ? ne rien faire n’est elle pas déjà une action pour certains artistes? Peut on maîtriser l’inconscient ?

    – Exemple 1: marina Abramovich, « the artist si present », 2010
    – Exemple 2: Freud « l’interprétation des rêves »,1928
    – [ Exemple 3: malevitch « le nouvel art », 1927

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*